Google+

↑ Revenir à Destinations

Sardaigne

Sardaigne

 

La Sardaigne (italien : Sardegna, sarde : Sardigna) est une île de la mer Méditerranée et une région italienne, située au nord de la Tunisie et au sud de la Corse. Elle a obtenu le statut d’autonomie le . Son chef-lieu est la ville de Cagliari.

La Sardaigne est par sa surface la seconde île de la mer Méditerranée et une région italienne à statut spécial dont la dénomination officielle est Regione Autonoma della Sardegna. Son Statut Spécial, inscrit dans la Constitution de 1948, garantit l’autonomie administrative des institutions locales tutélaire de ses particularités linguistiques et géographiques.

 

 

 

[important]

Panoramique et Visite virtuelle en 360°

Info Mode d’emploi : Pour profiter pleinement des vues en 360°, vous devez disposer d’une version récente d’Internet Explorer ou de Firefox ainsi que de Flash Player.

https://get.adobe.com/fr/flashplayer/

 

Cliquez sur les photos panoramiques ci-dessous, ceci lancera la visite virtuelle en 360°. Vous pouvez laisser les images défiler, mais aussi zoomer et vous déplacer dans toutes les directions.

De nouvelles promenades virtuelles viendront agrémenter cette page dans les semaines et mois à venir.

[/important]

 

Sardaigne

 

La Sardaigne, qui a une superficie de plus de 24 000 km2, est située au centre de la Méditerranée occidentale, entre la Corse au nord, et la Tunisie au Sud, et a été longtemps considérée comme la plus grande île de Méditerranée. En fait, elle est la deuxième après la Sicile.

 

La Sardaigne, séparée de la Corse par les Bouches de Bonifacio, est située au milieu de la mer Méditerranée occidentale: cette position centrale a favorisé depuis l’Antiquité les rapports commerciaux et culturels comme les intérêts économiques, militaires et stratégiques.

Le parc national de l’archipel de La Maddalena, est un parc marin parmi les plus riches de la Méditerranée, en espèces rares et souvent protégées. Mais lui aussi est d’importance au niveau historique, avec des épaves romaines entre autres. De plus, Giuseppe Garibaldi y vécut de 1854 à 1882 sur une des petites îles de l’archipel, où il mourut.

 

La Sardaigne est de plus en plus connue pour ses localités touristiques, telle que la « costa Smeralda » (la côte d’émeraude), la ville catalane d’Alghero, le massif montagneux de Gennargentu et ses villages, le petit port de Bosa dominé par une forteresse. Plus récemment de nombreux complexes hôteliers ont été construits dans le sud (Villasimius), dans l’est (Muravera), et dans l’ouest (Santa Margherita di Pula et Chia). En 1994, l’archipel de la Maddalena, est classé parc national marin, avec ses 15 046 hectares de superficie marine et 180 km de côtes.

 

À l’époque moderne, de nombreux écrivains ont exalté la beauté de la Sardaigne, qui conserve encore, malgré l’extension du tourisme côtier, dans un paysage protégé, les vestiges de la culture nuragique.

 

 

La Maddalena est un archipel de sept îles principales (La Maddalena proprement dite, Caprera, Santo Stefano, Spargi, Budelli, Santa Maria, Razzoli) et d’autres îlots mineurs. Le territoire de la commune comprend la totalité de l’archipel de La Maddalena constitué par les îles : Barrettini, Barettinelli, Bisce, Budelli, Camizie, Cappuccini, Caprera, Chiesa, Colombo, Corcelli, Delle Bocche, Italiani, Le Camere, Nibani, Maddalena, Monaci, Mortorio, Pecora, Piana, Porco, Porro, Presa, Razzoli, Santa Maria, Santo Stefano, Soffi, Spargi, Spargiotto.

 

Il existe un moyen étonnant de découvrir la Sardaigne. En effet, le trenino verde (le petit train vert), est un chemin de fer à vapeur remis en marche, avec locomotives et wagons rénovés, afin de faire visiter l’île.

 

 

La géologie sarde est très intéressante du fait que les roches s’y trouvant sont parmi les plus anciennes d’Europe, et les plus anciennes d’Italie. Ainsi, il n’y a pas de très hautes altitudes en Sardaigne du fait de la longue érosion. En effet, la base rocheuse de la Sardaigne méridionale (d’où le grand nombre de mines dans le sud) date de la période précambrienne, et plus précisément du début de l’éon protérozoïque (l’ère paléoprotérozoïque). On trouve, au nord-est de l’île, des roches sédimentaires issues de cette période, qui montrent qu’il y a eu également une partie provenant d’immersion. Ces sédiments ont permis la création de roches carbonifères (d’où les mines de charbon). On trouve également des roches plus récentes, issues de l’éon phanérozoïque telles que des roches volcaniques que l’on trouve en quantité dans la région occidentale et méridionale de l’île.

 

Alghero est située dans le nord-ouest de l’île de Sardaigne, sur une petite péninsule. Sa côte est longue de 68 km grâce à sa géographie assez complexe, avec plusieurs petites baies et petits fleuves. Le cap Caccia, situé à 24 km de la ville, fait partie d’une zone protégée.

 

Les grottes de Neptune (en catalan; Coves de Neptú) sont des formations karstiques situées à 24 km d’Alghero, sur le versant nord-ouest de la presqu’île du cap Caccia en Sardaigne. La grotte est découverte par un pêcheur local au XVIIIe siècle, et depuis, elle s’est révélée comme une réelle destination touristique. La grotte prend son nom du dieu romain de la mer, Neptune.

 

En raison de la topographie particulière du lieu, l’entrée aux grottes est possible seulement si les conditions météorologiques le permettent. Son accès est possible de deux façons ; par un escalier panoramique de 654 marches qui serpente le long de la paroi du massif de Capo Caccia, connu sous le nom d’Escala del Cabirol. L’autre possibilité est via mer, avec un départ du port d’Alghero ou de l’embarcadère de la Dragunara à Porto Conte.

La longueur totale de la grotte est estimée à environ 4 km, mais seulement quelques centaines de mètres sont ouvertes au public. L’intérieur est formé de salles aux colonnes de stalactites et de stalagmites, et du Lago Lamarmora, lac salé – aux reflets marmoréens (d’où son nom Lamarmora) d’environ 120 mètres de long et dont le niveau est le même que celui de la mer. La grotte fut un temps occupée par les phoques moines.

Santa Teresa Galluraest une commune italienne de la province d’Olbia-Tempio, en Sardaigne, dans la région de Gallura. La ville fait face à Bonifacio en Corse à laquelle elle est reliée par de nombreuses rotations quotidiennes de ferries.

Santa Teresa Gallura est située à l’extrémité nord de la Sardaigne, distante de 13,5 kilomètres en face de Bonifacio et séparée par les bouches de Bonifacio. Elle est à l’ouest des îles de l’archipel de La Maddalena. La commune s’étend sur 102 km2 et accueille environ 5300 habitants en 2011.

Rocher de l’ours. Le Capo d’Orso, toponyme italien signifiant littéralement en français « cap de l’ours », est une formation rocheuse d’Italie située dans le Nord-Ouest de la Sardaigne. Par paréidolie, sa forme fait penser à celle d’un ours ou d’un éléphant grâce à sa double arche naturelle et sa proéminence en surplomb.

Il constitue le monument naturel Orso di Palau.

 

 

 

 

 

(1 commentaire)

  1. Isabelle

    Tes photos sont tout simplement sublimes!!!
    Whaouhhhh !!! ;-D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mozilla Firefox