Google+

↑ Revenir à Destinations

Bretagne

Bretagne

La Bretagne est une ancienne province française, qui fut d’abord un royaume indépendant puis un duché. Elle forme aujourd’hui encore une entité géographique et culturelle à l’identité forte, notamment marquée par ses racines celtiques. Elle est parfois appelée « Bretagne historique » pour la différencier de la région Bretagne. Elle occupe une péninsule, à l’extrémité ouest de la France, située entre la Manche au nord, la mer Celtique et la mer d’Iroise à l’ouest et le golfe de Gascogne au sud. À la fin de l’Empire romain, elle connaît un afflux de population dû à l’immigration massivede Bretons insulaires dans une partie de l’ancienne Armorique celte.

Ceux-ci créent un royaumeau IXe siècle, qui devient ensuite un duchédépendant du royaume de France. Réunie à la Couronne de France en 1532, elle intègre le Domaine royal et constitue du point de vue administratif un gouvernement militaire, une généralité (la généralité de Rennes), et, du point de vue douanier, une « province réputée étrangère », jusqu’à sa disparition administrative en 1790 et sa division en cinq départements : Côtes-du-Nord, Finistère, Ille-et-Vilaine, Loire-Inférieure et Morbihan. Ses habitants sont les Bretons, que l’on parle de la région historique ou de la région administrative actuelle.

Son nom breton, Breizh (sans article ; prononcer [brɛjs] en breton KLT, [brɛχ] en breton vannetais), est orthographié avec un « ZH » pour rassembler l’ancienne écriture existant pour le Nord et l’Ouest (Breiz) avec celle du Sud (Breih). « Breizh » est couramment abrégé en BZH. En gallo, l’autre langue de Bretagne, son nom est Bertaèyn.

L’appellation Bretagne désigne également une région française, composée de quatre départements. Le département de la Loire-Atlantique est actuellement rattaché à la région Pays de la Loire ; la question de sa réunification à la région Bretagne fait l’objet de débats.

 

 

[important]

Panoramique et Visite virtuelle en 360°

Info Mode d’emploi : Pour profiter pleinement des vues en 360°, vous devez disposer d’une version récente d’Internet Explorer ou de Firefox ainsi que de Flash Player.

https://get.adobe.com/fr/flashplayer/

 

Cliquez sur les photos panoramiques ci-dessous, ceci lancera la visite virtuelle en 360°. Vous pouvez laisser les images défiler, mais aussi zoomer et vous déplacer dans toutes les directions.

De nouvelles promenades virtuelles viendront agrémenter cette page dans les semaines et mois à venir.

[/important]

 

La Bretagne est la région française qui bénéficie de la plus grande longueur de côtes. De Cancale à Pornic, le littoral se déroule sur 1 100 km, mais il double sa longueur si l’on inclut les nombreuses îles. On distingue traditionnellement les régions côtières (l’Armor, ou mieux l’Arvor), et les régions de l’intérieur (l’Argoad).

 

Bretagne

 

La côte de granit rose est le nom d’une zone côtière de la Manche située dans les Côtes-d’Armor au nord de la Bretagne, dans la région historique du Trégor. Elle tient son nom par le fait que le granite qui affleure possède une dominante brune tirant sur le rose.

 

 

Côte de granit

Cette particularité géologique s’étend sur 10 km sur les communes de Perros-Guirec, Trégastel, Pleumeur-Bodou et Trébeurden. Elle forme un arc partant de Ploumanac’h, la Clarté (commune de Perros-guirec), l’Île Renote et le Coz-Porz (commune de Trégastel) à l’est, jusqu’à L’Île Milliau (commune de Trébeurden) à l’ouest, traversant la partie non côtière de la commune de Pleumeur-Bodou.

 

Les Côtes-d’Armor, le Finistère, l’Ille-et-Vilaine et le Morbihan forment la quatrième région touristique de France. Ils disposent de nombreux sites naturels notamment en Armor (« le bord de mer ») : 2 730 kilomètres de littoral où se côtoient des dunes battues par le vent, des falaises à pic qui se jettent dans l’océan, des estuaires servant de refuges aux poissons, mollusques ou oiseaux, des marais salants, des cordons de galets. À l’intérieur des terres, l’Argoat (« les bois »), landes, tourbières, bocages et forêts dessinent des paysages variés.

 

La végétation est abondante. Autrefois la Bretagne était un pays de bocage ; la réorganisation des parcelles dans les années 1960 (le remembrement) a éliminé une grande partie des haies bordant les champs, permettant de moderniser l’agriculture mais entraînant un lessivage de la couche superficielle des champs. Ce remembrement s’est fait à plus basse échelle que dans de nombreuses plaines céréalières de la France (Beauce, Champagne…).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mozilla Firefox